ATELIER
CINÉMA


Cet atelier est destiné aux élèves qui souhaitent enrichir leur culture cinématographique, participer à une pratique de réalisation, et rencontrer des professionnels du cinéma.

Le calendrier de l'atelier est le suivant : Septembre : choix d'un synopsis ; Octobre-novembre : rédaction du scénario ; Décembre : découpage ; Janvier : tournage ; Février-avril : montage.

Les élèves qui présentent l'option facultative cinéma-audiovisuel au bac en candidats libres doivent rendre leur projet assorti d'un dossier pour le 15 mai.

Un thème annuel est souvent proposé : le bruit et la fureur, entre ombre et lumière, "le monde fluide de l'écran", à toute allure, rêve ou réalité ?...


On rédige d'abord un synopsis.

Le point de départ peut être une situation (perdu(s), embarrassé(s), poursuivi(s)...) mais aussi un genre ('mockumentary', film musical...) ou une technique (travelling, plan-séquence, 'rear projection'...).

La continuité dialoguée, seconde étape, se présente ainsi :

Séquence n°... - Intérieur / Extérieur - Décor - Effet (jour / nuit / aube / crépuscule)

PERSONNAGE

(didascalies)

Réplique prononcée par le personnage.


Le repérage des lieux avant le tournage est indispensable. On perd beaucoup de temps quand les cadrages et les éclairages ne sont pas prévus en amont.

Le casting permet de choisir les acteurs les plus appropriés. Disposez des affiches dans les lieux les plus pertinents. Contactez les compagnies de théâtre locales.


Une fois le scénario achevé, le storyboard permet de détailler les éléments qui figureront sur la bande-image et sur la bande-son.

Deux exemples de story-board (Peur sur la ville d'Henri Verneuil, 1975, dessins d'André Guérin, Feutre et fusain) : planche #1 et planche #2.

On veillera aux raccords entre chaque plan.


L'autorisation de tournage permet de demander à un responsable (élu, plan d'entreprise, etc.) le droit de tourner dans un lieu.

Le plan de travail permet de regrouper par décor les éléments inscrits dans le découpage technique.

La feuille de service permet de donner à chacun les indications nécessaires pour la prochaine journée de tournage.

Metteur en scène : Moteur.

Cadreur (après avoir mis en route la caméra) : Ça tourne.

Metteur en scène : Silence.

Clapman (après avoir mis le clap devant la caméra) : # [plan] sur # [séquence], #ème [quantième de prise].

Metteur en scène : Action.


De nombreux logiciels de montage libres sont disponibles : Pitivi, Kdenlive.

Les musiques et les sons doivent être libres de droits, afin que le court métrage puisse être diffusé dans les festivals, si vous le souhaitez.

Pour les effets sonores : freesound.org (une inscription est nécessaire).

Pour les musiques : jamendo.com