Eternal Sunshine of the Spotless Mind

Table des matières

Biographie | Synopsis | Les affiches | Pistes d'études | Étude de séquence | Fiche technique | Bibliographie

Biographie

D'abord musicien (il est batteur dans le groupe Oui Oui), Michel Gondry commence à réaliser les clips pour son groupe, puis pour de nombreux artistes.

Foo Fighters, Everlong, 1997.

Kylie Minogue, Come into my world, 2001.

The Chemical Brothers, Star Guitar, 2002.

Michel Gondry travaille ensuite dans le domaine de la publicité.

Smirnoff, 1996.

Air France, Le Nuage, 2001.

Levi’s, Drugstore, 2006.

C'est en 2001 qu'il commence à réaliser des longs métrages : Human Nature (2001), Eternal Sunshine of the Spotless Mind (2003), La Science des Rêves (2006).

En 2008, à New York, Michel Gondry ouvre la première 'Usine de films amateurs', à l'occasion de la sortie de Soyez sympas, rembobinez. N'importe quel visiteur peut réaliser un film en un après-midi, de façon collective et volontairement amateuriste : il faut "éviter tout perfectionnisme, l'idée est bien d'être spontané".

Synopsis

"Avec un concept que j'ai développé avec Pierre Bismuth en une histoire d'une page, je suis allé voir Jan Kounen pour lui suggérer d'y mettre un plot, comme on dit, c'est-à-dire une intrigue policière ou d'espionnage. Cette base aurait pu devenir Inception de Christopher Nolan, où le travail sur le rêve est soutenu par un fond d'espionnage. Moi, je voulais utiliser ce concept pour une histoire romantique. Je me suis basé sur la suggestion initiale de Bismuth : un jour, un personnage reçoit une carte jaune sur laquelle il est mentionné : "Vous avez été effacé de la mémoire de telle personne. Merci de ne plus chercher à la contacter." Cette idée nous a permis d'écrire l'histoire d'un mec qui s'aperçoit que sa copine l'a oublié et veut donc l'effacer. Mais il change d'avis entre-temps et les deux personnages se retrouvent à la fin. Je me souviens d'ailleurs que c'est mon père, qui est mort depuis, qui avait eu l'idée des retrouvailles finales, estimant que dans le cas contraire c'était trop triste. J'ai présenté cette structure à Kaufman, qui a été emballé et a développé le script."

Entretiens avec Michel Gondry, par Nicolas Thévenin et Morgan Pokée, Répliques, Hors-Série n°1, hiver 2015.

Les affiches

Pistes d'études

Le sentiment amoureux

"Je pense que c'est la douleur qui réveille l'amour. Quand on est en couple et que tout se passe bien, on n'a pas cette pensée du sentiment d'amour. Il ressort quand il manque. Au début, il peut y avoir une passion entre deux personnes, qui peut durer un certain nombre d'années. S'y greffent une complicité et une intimité qui doivent normalement être l'essence du couple. Parfois, hélas, un des deux membres du couple ne ressent plus cette passion. Il y a donc séparation. L'autre personne, délaissée, a un sentiment très violent de manque et ce sentiment est apparenté à l'amour, il en fait partie. C'est très négatif et très douloureux. C'est en effet de ce sentiment qu'on se souvient, il signifie la fin de la relation. Ce sentiment peut durer des années, souvent même plus longtemps que la relation elle-même."

Entretiens avec Michel Gondry, par Nicolas Thévenin et Morgan Pokée, Répliques, Hors-Série n°1, hiver 2015.

La chronologie du film

"Je t'aime, je t'aime et Smoking/No smoking ont été des influences pour Eternal Sunshine of the Spotless Mind."

Entretiens avec Michel Gondry, par Nicolas Thévenin et Morgan Pokée, Répliques, Hors-Série n°1, hiver 2015.

On peut globalement découper le film en trois grandes parties :

- une première partie composée d'un pré-générique et du générique, qui nous montre la rencontre puis la rupture de Clémentine et Joel ;

- une seconde partie, le corps du film : on y suit les effaceurs qui traquent les souvenirs de Clémentine, et Joel qui s'efforce de leur échapper pendant toute la nuit ;

- une dernière partie, qui nous montre le matin qui suit.

Le pré-générique

Le générique

La nuit de l'effacement

Le réveil

"The Spotless Mind"

Le burlesque

"J'amenais Jim Carrey, qui a un tempérament comique, vers la sobriété, alors que j'amenais Kate Winslet, qui a un tempérament plus dramatique, vers la comédie. D'ailleurs, pour me convaincre de la prendre, Kate Winslet m'a dit qu'elle en ferait tellement qu'elle serait Jim Carrey à la place de Jim Carrey."

Entretiens avec Michel Gondry, par Nicolas Thévenin et Morgan Pokée, Répliques, Hors-Série n°1, hiver 2015.

Étude de séquence

Tout s'effondre (37'55-39'25)

On peut étudier dans cette scène le brouillage des repères spatiaux, mais aussi le travail sur le plan-séquence, l'évolution du décor en arrière-plan, la profondeur de champ, ainsi que le son off.

Fiche technique

Joel Barish

Clementine Kruczynski

Mary Svevo

Howard Mierzwiak

Stan

Patrick

Bibliographie

Pistes enseignant

1. Reconstituez la chronologie des évènements racontés dans le film à partir des images ci-contre.

2. Le nom de l'entreprise du docteur Mierzwiak est 'Lacuna'. Pourquoi, selon vous ?

3. Quelle est, selon vous, la morale de ce film ?

RÉALITÉ : Rencontre de Joel et Clémentine ; on voit le début de l'histoire d'amour

RÉALITÉ (RETOUR EN ARRIÈRE dont on pense qu'il s'agit d'une ELLIPSE) : Générique puis les effaceurs viennent dans l'appartement

SOUVENIR (RETOUR EN ARRIÈRE) : on comprend pourquoi Joel a voulu subir l'effacement ; Joel se rend compte qu'il est dans sa tête

SOUVENIR : la rupture ; Joel refuse l'effacement et identifie Patrick

RÉALITÉ : Mary vient ; Patrick va rejoindre Clementine

SOUVENIR : Joel essaie de résister et de fuir

RÉALITÉ : Le docteur Mierzwiak vient pour 'retrouver' Joel

SOUVENIR : Joel essaie de résister et de fuir
RÉALITÉ : Mary apprend qu'elle a été effacée
SOUVENIR : la première rencontre
RÉALITÉ : montage alterné entre le début du film et Mary qui emporte les dossiers de Lacuna. Le début du film n'était pas la première rencontre : tout a déjà été vécu.

Deux paramètres :

- Un retour en arrière implicite qui passe pour une ellipse ;

- une alternance entre une conscience qui ne veut pas perdre ses souvenirs et une réalité présente

En résumé, dans l'ordre :

Première rencontre (cheveux verts)

Première histoire (cheveux rouges) - les souvenirs qu'il essaie de sauver

Première rupture (cheveux orange)

Effacement

Deuxième histoire (cheveux bleus)