Sur l'écriture

Atelier

Pour moi, l'écriture, c'est...

Écriture

Imaginez que vous écriviez votre autobiographie.

Dans un passage, vous évoquez l'écriture : Quelles expériences ont déterminé votre rapport à l'écriture ? Qu'est-ce que vous aimez/n'aimez pas dans l'écriture ?

Vous utiliserez au minimum 4 des mots-clés ci-contre.

Règle Effort Plaisir Fantaisie
Copier Inventer Raturer Réécrire
Stylo Cahier Liste Clavier
SMS Lettre Journal Fiction
École Amis Famille Seul

Atelier

Les brouillons

Oral

Quelles différences, selon vous, entre un brouillon d'étudiant et un brouillon d'écolier ?

Observation

1. Quels moyens d'expression ces documents utilisent-ils ?

2. À quoi sert chacun de ces documents ?

3. Selon vous, en français, à quoi sert un brouillon ?

Pistes

Léonard de Vinci, Dessins anatomiques des épaules d'un homme, v. 1509 / 1510.

Eugène Delacroix, Carnet de voyage, 1832.

Gustave Flaubert, plan général de Madame Bovary, 1851.

Émile Zola, Généalogie des Rougon-Macquart, 1868.

Marie Curie, Carnets de la découverte du polonium et du radium, 1897-1900.

Georges Perec, La Vie mode d'emploi, "Cahier des charges", 1968-1978.

Atelier

"Une nouvèle Ortografe"

Observation

Êtes-vous d'accord avec le propos de Arnaud Hoedt et Jérôme Piron ?

Arnaud Hoedt et Jérôme Piron, "La Faute de l'orthographe", TEDx Talks, juin 2019.

"L'enseignement des subtilités du participe passé exige environ quatre-vingts heures dans une scolarité moyenne... pour le résultat qu'on connaît."

Muriel Gilbert, "Le participe bientôt un accord du passé ?", in Le Monde, 12 août 2018

Soit la dictée suivante :

La vidéo que le professeur a montré    aux élèves a suscité    de nombreuses réactions. Beaucoup d'élèves se sont posé    des questions, et sont intervenu    dans les débats qui ont suivi   .

Prolongement

Observez le texte suivant.

1. Comment est-il écrit ?

2. Que nous montre-t-il sur l'orthographe française ?

"Je ne ferois point de Preface, ∫i je n'avois à parler que du ∫ujet de ce Livre : j'atendrois la décision du Public, ∫ans faire de vains éforts pour la prévenir. Mais j'ai afecté une nouvèle ortografe, & toutes les nouveautez ont be∫oin d'éclairci∫∫emens. J'avoüerai pourtant que ∫i per∫one ne m'avoit fraié le chemin, je nû∫∫e o∫é m'y cometre : mais une Letre imprimée de Mon∫ieur l'Abé Dangeau, à Mon∫ieur de Pontchartrain, qui m'e∫t tombée dans les mains, m'a déterminé à une cho∫e où j'avois de l'inclination ; elle établit ce nouveau ∫i∫téme d'Ortografe avec beaucoup de nèteté, & même d'agrémens, dans une matiere qui ne semble ∫uceptible ni de l'un, ni de l'autre.

Le de∫∫ein de cete nouveauté e∫t d'aprocher autant qu'il e∫t possible l'Ortografe de la prononciation. Tant de per∫ones y ∫ont intere∫∫ées, qu'il y a lieu d'e∫perer de la faveur dans cete entrepri∫e. D'abord on a retranché toutes les letres doubles dans les mots où elles ne ∫ervent point à la prononciation, come dans apeler, le premier p ; dans oca∫ion, le premier c. [...]

L'utilité de cete Ortografe est grande ; elle aporte de la briéveté dans les Livres, du ménage dans l'impre∫∫ion, de la facilité dans la lecture. Les gens d'habitude auront peine à ∫e défaire d'une vieille coûtume ; il s'en faudra con∫oler en faveur de la Jeune∫∫e qui vieillira ; en ∫orte qu'un jour tout le Monde aura abjuré cét ereur."

Robert de Brye­, Le Duc de Guise surnommé le Balafré, 1694.