Évaluation

La lecture orale

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Lire, analyser, interpréter des textes

La lecture n'est pas compréhensible.

La lecture bute souvent sur les mots et/ou ne respecte pas la ponctuation.

La lecture est audible.

La lecture bute sur les mots et/ou ne respecte pas la ponctuation.

Le lecteur s'adresse à son auditeur.

La lecture est fluide. La ponctuation et les liaisons sont globalement respectées.

Le rythme de la lecture est adapté au sens du texte.

Le lecteur capte l'attention de son auditeur.

La lecture est fluide et claire. La ponctuation et les liaisons sont respectées.

Le rythme de la lecture met en valeur le sens du texte.

Évaluation

Le paragraphe

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Lire, analyser, interpréter des textes

Le texte n'est pas compris.

Le candidat ne cite pas.

Le texte est globalement compris mais l'élève rentre peu dans le détail ou des contresens ponctuels apparaissent.

Le candidat s'appuie sur quelques citations.

Le devoir manifeste une compréhension correcte du texte.

Des analyses sont proposées sur les citations.

Le devoir manifeste une compréhension fine du texte jusque dans ses nuances.

Les citations sont analysées de façon précise.

Construire une réflexion

Le devoir propose une juxtaposition de remarques ou une simple paraphrase.

Les paragraphes sont visibles mais peu organisés.

Le paragraphe est organisé.

Le paragraphe est organisé de façon claire et convaincante.

Mobiliser une culture littéraire

Le devoir ne mentionne pas de connaissances littéraires.

Les connaissances littéraires sont approximatives, peu nombreuses ou n'éclairent pas le texte.

Des connaissances littéraires sont utilisées ponctuellement pour éclairer le texte.

Des connaissances littéraires sont utilisées tout au long du devoir pour éclairer le texte.

Maîtriser la langue et l'expression

De nombreuses incorrections et/ou des maladresses nuisent à la compréhension du propos.

La langue de la production est compréhensible mais souvent incorrecte.

La langue est correctement maîtrisée.

Les titres d'oeuvres sont soulignés.

La langue est bien maîtrisée.

Les titres d'oeuvres sont soulignés.

Le vocabulaire est précis et varié.

Évaluation

Le plan

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Lire, analyser, interpréter des textes

Il n'y a pas de référence à l'oeuvre.

Des références apparaissent mais elles restent ponctuelles et imprécises.

Des références apparaissent mais elles sont soient ponctuelles soit imprécises.

Le propos s'appuie tout au long de la réflexion sur des références précises.

Construire une réflexion

Les arguments proposés ne sont pas compréhensibles / pas pertinents.

Il n'y a pas de plan visible.

Des arguments apparaissent.

Il y a un plan, mais l'ensemble est peu organisé ou incomplet.

Les arguments proposés sont dans l'ensemble pertinents.

Une logique est discernable dans le plan proposé.

Les arguments sont clairs et convaincants et s'enchaînent de façon logique.

Maîtriser la langue et l'expression

Les titres, les arguments proposés ne sont pas compréhensibles.

Les titres, les arguments proposés sont compréhensibles mais souvent ambigus ou confus.

Les titres, les arguments proposés sont clairement formulés.

Les titres, les arguments proposés sont formulés de façon claire et précise.

Évaluation

La contraction

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Prendre en compte d'autres points de vue que le sien

Des contresens importants apparaissent.

La thèse de l'auteur n'apparaît pas clairement ou des contresens ponctuels apparaissent.

La thèse de l'auteur apparaît.

La thèse de l'auteur est restituée avec ses nuances.

Lire, analyser, interpréter des textes

La contraction ne reproduit ni l'énonciation ni la composition de l'original.

La contraction reproduit partiellement l'énonciation ou la composition de l'original.

La contraction reproduit globalement l'énonciation et la composition de l'original.

La contraction reproduit parfaitement l'énonciation et la composition de l'original.

Maîtriser la langue et l'expression

De nombreuses incorrections et/ou des maladresses nuisent à la compréhension du propos.

Il n'y a pas de reformulation et/ou les dimensions du texte ne correspondent pas du tout.

La langue de la production est compréhensible mais souvent incorrecte.

La reformulation est irrégulière, confuse ou mal dimensionnée.

La langue est correctement maîtrisée.

La reformulation est correcte et respecte les dimensions données.

La langue est bien maîtrisée.

Le vocabulaire est précis et varié.

La reformulation, bien dimensionnée, est claire et fluide.

Évaluation

L'essai

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Construire une réflexion

Les arguments avancés ne répondent pas à la question posée.

Le candidat propose une juxtaposition de remarques.

L'argumentation s'appuie sur quelques idées peu pertinentes.

Il y a une introduction, un développement, une conclusion, mais l'ensemble est peu organisé.

L'argumentation s'appuie sur des idées pertinentes mais peu variées.

L'introduction, le développement, la conclusion sont organisés.

Une logique est discernable.

L'argumentation s'appuie sur des idées pertinentes et variées.

L'introduction, le développement, la conclusion sont organisés de façon claire et convaincante.

La logique de la progression est explicite.

Mobiliser une culture littéraire

L'essai ne mentionne pas de références culturelles.

L'essai propose quelques références littéraires peu nombreuses et peu développées.

L'essai propose plusieurs références littéraires peu nombreuses ou peu développées.

L'essai développe des références littéraires variées et témoigne d'une appropriation personnelle.

Maîtriser la langue et l'expression

De nombreuses incorrections et/ou des maladresses nuisent à la compréhension du propos.

La langue de la production est compréhensible mais souvent incorrecte.

La langue est correctement maîtrisée.

Les titres d'oeuvre sont soulignés.

La langue est bien maîtrisée.

Les titres d'oeuvre sont soulignés.

Le vocabulaire est précis et varié.

Évaluation

Le commentaire

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Lire, analyser, interpréter des textes

Le texte n'est pas compris.

Il n'y a pas de citation.

Le texte paraît globalement compris mais l'élève rentre peu dans le détail ou des contresens ponctuels apparaissent.

Le devoir s'appuie sur quelques citations.

Le devoir manifeste une compréhension correcte du texte.

Des analyses sont proposées sur les citations.

Le devoir manifeste une compréhension fine du texte jusque dans ses nuances.

Les citations sont analysées de façon précise.

Construire une réflexion

Le devoir propose une juxtaposition de remarques ou une simple paraphrase.

Il y a une introduction, un développement, une conclusion, mais l'ensemble est peu organisé ou incomplet.

L'introduction, le développement, la conclusion sont organisés.

Une logique est discernable.

L'introduction, le développement, la conclusion sont organisés de façon claire et convaincante.

La logique de la progression est explicite.

Mobiliser une culture littéraire

Le devoir ne mentionne pas de connaissances littéraires.

Les connaissances littéraires sont approximatives et peu nombreuses.

Des connaissances littéraires sont utilisées pour éclairer le sens du texte mais de façon irrégulière ou elles n'éclairent pas le sens du texte.

Des connaissances littéraires sont utilisées sur l'ensemble du commentaire pour éclairer le sens et/ou les effets produits par le texte.

Maîtriser la langue et l'expression

De nombreuses incorrections et/ou des maladresses nuisent à la compréhension du propos.

La langue de la production est compréhensible mais souvent incorrecte.

La langue est correctement maîtrisée.

Les titres d'oeuvre sont soulignés.

La langue est bien maîtrisée.

Les titres d'oeuvre sont soulignés.

Le vocabulaire est précis et varié.

Évaluation

La dissertation

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

Éléments restrictifs

Une copie ne peut atteindre la moyenne si : le devoir ne traite pas le sujet / le devoir est un inventaire d'exemples successifs à peine ou non commentés / le devoir n'est pas compréhensible en plusieurs endroits / le devoir est très court.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Construire une réflexion

La production ne propose pas d'arguments.

Le candidat propose une juxtaposition de remarques.

Des arguments sont proposés, même s'ils sont peu nombreux ou peu développés.

Il y a une introduction, un développement, une conclusion, mais l'ensemble est peu organisé.

Les arguments développés répondent assez bien à la question posée.

L'introduction, le développement, la conclusion sont organisés.

Une logique est discernable.

Les arguments développés répondent bien à la question posée.

L'introduction, le développement, la conclusion sont organisés de façon claire et convaincante.

La logique de la progression est explicite.

Mobiliser une culture littéraire

La dissertation ne fait pas référence à l'oeuvre.

La dissertation mentionne quelques références à l'oeuvre ou aux textes du parcours.

La dissertation propose plusieurs références à l'oeuvre ou aux textes du parcours.

La dissertation développe des références qui montrent une connaissance approfondie de l'oeuvre et du parcours.

Maîtriser la langue et l'expression

De nombreuses incorrections et/ou des maladresses nuisent à la compréhension du propos.

La langue de la production est compréhensible mais souvent incorrecte.

La langue est correctement maîtrisée.

Les titres d'oeuvre sont soulignés.

La langue est bien maîtrisée.

Les titres d'oeuvre sont soulignés.

Le vocabulaire est précis et varié.

Évaluation

L'écrit d'appropriation

Aptitudes

L'échelle s'appuie sur les aptitudes indiquées dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

/20 De 1 à 5 De 6 à 10 De 11 à 15 De 16 à 20
Construire une réflexion

La production ne paraît pas organisée.

La production ne propose pas de réflexion sur l'oeuvre.

L'organisation de la production reste sommaire ou peu perceptible.

Une réflexion est ébauchée mais elle reste très sommaire ou peu personnelle.

La production est organisée de façon claire.

Une réflexion pertinente est proposée.

La production est structurée de façon convaincante.

Une réflexion précise et personnelle est développée.

Lire, analyser, interpréter des textes

La production ne fait pas référence à l'oeuvre.

La production propose quelques références à l'oeuvre, mais elles sont parfois inexactes et peu nombreuses.

La production propose des références pertinentes mais elles restent peu développées ou peu nombreuses.

La production développe des références qui témoignent d'une lecture précise et personnelle de l'oeuvre.

Maîtriser la langue et l'expression

De nombreuses incorrections et/ou des maladresses nuisent à la compréhension du propos.

Les codes du genre ne sont pas respectés.

La langue de la production est compréhensible mais souvent incorrecte.

Certains codes du genre sont respectés.

La langue est correctement maîtrisée.

Les codes du genre sont respectés.

La langue est bien maîtrisée.

Le vocabulaire est précis et varié.

Les codes du genre sont utilisés de façon inventive et pertinente.

Évaluation

L'épreuve orale

La lecture
(2 points)

0 1 2

Les difficultés rendent la lecture peu compréhensible.

La lecture est correcte, mais avec une interprétation peu présente ou peu pertinente.

La lecture est correcte et fluide : le candidat respecte le sens du texte et lui donne vie.

L'explication
(8 points)

L'échelle s'appuie sur les attendus indiqués dans le Bulletin officiel n°17 du 25 avril 2019.

L'ensemble lecture + explication linéaire + question de grammaire doit durer 12 minutes.

De 1 à 2 De 3 à 4 De 5 à 6 De 7 à 8

L'expression est confuse ou incorrecte.

Le candidat ne s'implique pas.

Le candidat n'explique pas le sens du texte, ne s'appuie pas sur des relevés, n'utilise pas ses connaissances.

L'expression du candidat est globalement acceptable mais parfois incorrecte ou vraiment inexpressive.

Le candidat peine à se détacher de ses notes.

L'explication, partielle ou superficielle, propose une simple reformulation ou des relevés mais pas d'analyse, et des connaissances imprécises ou rares.

Les remarques s'accumulent au fil du texte.

L'expression est correcte.

Le candidat s'adresse à son auditeur.

Le candidat cite et explique le texte dont le sens est globalement bien compris.

Le candidat recourt ponctuellement à des connaissances pour éclairer le sens du texte.

Le développement s'appuie sur les mouvements du texte.

L'expression est bien maîtrisée.

Le candidat communique avec aisance.

Le candidat cite, explique et propose des analyses précises du texte, dont le sens est bien compris.

Le candidat mobilise des connaissances qui éclairent le texte.

Le développement met en évidence la logique de la progression du texte.

La question de grammaire
(2 points)

0 1 2

Le candidat propose une réponse incorrecte et ne parvient pas, même avec l'aide de l'enseignant, à parvenir à une transformation ou une connaissance correcte.

Le candidat parvient, avec l'aide de l'enseignant, à effectuer des manipulations et à formuler des connaissances grammaticales correctes.

Le candidat propose une réponse correcte sans aide ; les connaissances grammaticales et les manipulations sont exactes.

L'entretien
(8 points)

L'entretien doit durer 8 minutes.

De 1 à 2 De 3 à 4 De 5 à 6 De 7 à 8

L'expression est confuse.

Le propos sur l'oeuvre reste vague et impersonnel.

Le candidat ne s'implique pas.

L'expression du candidat est parfois incorrecte mais globalement acceptable.

Quelques éléments de l'oeuvre sont évoqués, mais les réponses sont peu développées ou imprécises.

L'expression est correcte.

Un point de vue personnel apparaît.

L'oeuvre est évoquée de façon précise mais peu variée ou peu précise mais variée.

Le candidat parvient à approfondir ou à nuancer certaines de ses réponses.

Le candidat mobilise des connaissances culturelles et artistiques en lien avec le propos.

L'expression et le niveau de langue orale sont bien maîtrisés.

Le candidat développe un point de vue personnel.

L'oeuvre est évoquée de façon précise et sous différents aspects.

Le candidat prend bien en compte les questions posées, s'implique dans le dialogue et approfondit sa réflexion.

Le candidat établit des liens entre la lecture littéraire et les autres champs du savoir, l'expérience du monde et la formation de soi.