Le Projet Fréron

Les propositions subordonnées relatives

La construction des propositions subordonnées relatives

Les propositions subordonnées relatives sont introduites par un pronom relatif, dont le choix dépend de sa fonction au sein de la proposition relative.

Pronom relatif Fonction au sein de la relative Exemple

Qui

Sujet du verbe

"L'homme qui se tient là est célèbre."

Que, quoi, auquel... *

Compléments d'objet direct ou indirect du verbe

"Il est l'auteur d'un livre que j'ai acheté et auquel je pense souvent."

Où **, dans lequel, pendant lequel...

Complément circonstanciel

"Ce livre, où il raconte son enfance de berger dans le désert, est bouleversant."

Dont ***, duquel...

Complément du nom

"Il a traversé des épreuves dont peu de gens peuvent avoir l'idée."

* Dans la langue orale, "auquel" est souvent remplacé par "à qui"/"à quoi".

** La construction "où il y parle"" est incorrecte : elle répète deux fois le complément de lieu (où et y).

*** La construction "dont peu de gens peuvent en avoir l'idée" est incorrecte : elle répète deux fois le complément du nom (dont et en).

À vous de jouer !

À partir des deux phrases proposées, faites une seule phrase correcte comportant une relative. Vous ajouterez donc un pronom relatif : qui, que, quoi, dont, , lequel, auquel, duquel... Attention : certains pronoms relatifs devront être utilisés plusieurs fois.

Aujourd'hui le moindre achat -tee-shirt, télévision, place de cinéma- implique de nombreux acteurs. Ces acteurs sont répartis sur tous les continents.

Les firmes transnationales délocalisent certaines de leurs activités dans les pays du Sud : la main d'oeuvre y est moins chère.

Ces délocalisations entraînent des fermetures d'usine ; on en parle beaucoup dans nos régions.

Mais les pays émergents bénéficient de ces délocalisations. Elles leur apportent de l'emploi.

Cependant il faut s'interroger sur les conditions de travail dans ces pays : la législation y protège moins bien les salariés.

La fonction des propositions subordonnées relatives

Les relatives avec antécédent

Le pronom relatif remplace généralement un nom ou un groupe nominal, qu'on appelle antécédent.

Fonction Construction Exemple

Épithète

La relative est liée : elle apporte l'information principale et on peut donc difficilement la supprimer.

"L'homme qui se tient là est célèbre", "il est l'auteur d'un livre que j'ai acheté"

Apposition

La relative est détachée (séparée de son antécédent par une virgule) : elle apporte une information accessoire et on peut facilement la supprimer.

"Ce livre, où il raconte son enfance de berger dans le désert, est bouleversant".

Les relatives sans antécédent

Quand elle n'a pas d'antécédent, la relative est dite substantive. Elle peut alors remplir toutes les fonctions du nom ou du GN.

Fonction Construction Exemple

Sujet, COD, COI...

Le démonstratif "ce" ou "celui" qui commence certaines relatives substantives n'a pas vraiment de sens et n'est pas considéré comme un antécédent.

Sujet : "Celui qui n'est pas d'accord va m'entendre..."

COD : "Je ne sais pas ce que je dois en penser".

COI : "Il raconte cette histoire à qui veut l'entendre".

À vous de jouer !

Identifiez et classez les relatives de ce texte.

En 2007, la société Sérénade a fermé l'usine de lingerie haut de gamme qu'elle venait de racheter pour délocaliser sa production en Tunisie où le coût est bien moindre.

Pour les 250 salariées, qui ont manié toute leur vie de la dentelle de luxe, commence une reconversion difficile. Beaucoup deviennent aides à domicile, ou travaillent dans les maisons de retraite. Certaines refusent et préfèrent rester chez elles, où elles regrettent leur vie passée.

Quelques ouvrières ont accepté un poste à cinquante kilomètres de là dans une autre usine que la marque détient.

En plus de l'impact économique, la délocalisation cause des dégâts sociaux dont on ne peut pas mesurer l'importance. Le lien entre les ouvrières, qui formaient une véritable famille, a disparu.

Le responsable ? " Le PDG de Sérénade qui a volé notre savoir-faire pour le donner aux Tunisiennes", déplore une responsable syndicale, qui ajoute : "Ce qui nous fait le plus mal, c'est de savoir que ces femmes sont comme nous, exploitées par Sérénade."

Les relatives avec antécédent

Épithète

Apposition

Les relatives sans antécédent (les substantives)

Les fonctions du nom ou du GN : sujet, COD, COI...

Vérifions tout ça...

Identifiez et classez les relatives de ce texte.

À Ksar Hellal en Tunisie, l'usine de Sérénade est un bâtiment ordinaire, qui abrite du soleil près de 230 employés. Le terrain qui l'entoure a tout d'un dépotoir.

Il est midi trente. Une cinquantaine de jeunes filles, dont les blouses roses détonnent dans le paysage, se reposent sous les oliviers encerclés de poubelles. Les ouvrières qui prennent alors l'unique pause de leur journée décrivent leurs conditions de travail.

À l'usine, c'est neuf heures par jour, quarante-huit heures par semaine, un samedi sur deux. L'ouvrière, qui n'a que trente minutes de pause par jour, est payée un peu moins de neuf euros la journée, ce que gagnait une Française en une heure.

A l'intérieur de l'usine, la pression est constante. "Un jour, raconte un ouvrier, une fille, dont la mère n'allait pas bien, est allée voir la responsable à qui elle voulait demander de partir. La responsable lui a répondu : "Tu as donc utilisé ton portable."" La fille a été licenciée.

Dans la cité Erramala, à côté de l'usine, les jeunes ouvrières sont considérées comme des étrangères et accusées de flirter avec de jeunes maçons, qui eux aussi viennent de loin. Les jeunes femmes de la ville accusent ces "gardiennes de chèvres", qui acceptent les salaires les plus bas, de leur voler leur travail.

Les relatives avec antécédent

Épithète

Apposition

Les relatives sans antécédent (les substantives)

Les fonctions du nom ou du GN : sujet, COD, COI...